AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]

Aller en bas 
AuteurMessage
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptySam 9 Jan - 23:48

Tenue du jour.
Spoiler:
 

J'étais verte de rage. Autant le dire comme je le pensais je ne voulais, je n'avais pas envie, d'aller m'occuper de la salle des retenues pendant les heures restantes de la journée. Il n'était que 14 heures qui plus est. Quelle plaie que d'être serviable, si j'avais su que j'allais me faire entuber de cette façon lorsque tout mielleux un collègue m'avait demander de lui rendre un petit service. Petit service mes fesses. Mon après-midi sportive tombait à l'eau, moi qui avais besoin d'aller me dépenser, de vider ce trop plein d'énergie d'une manière ou d'une autre, j'allais me retrouver entre quatre murs à surveiller des élèves qui n'en avaient pas besoin, et qui se foutaient royalement que je sois là ou pas.

Je venais de terminer mon dernier cours, je remballais mes affaires rageusement et ne saluais presque pas mes étudiants qui me gratifiaient d'un poli "au revoir" ou "à la semaine prochaine". Enfin ils ne se formalisaient pas, les pauvres avaient apprit à vivre avec mes humeurs. J'étais une professeur sympa, jusqu'à ce que je sois de mauvaise humeur, enfin ce cas de figure n'arrivait pas souvent... Mais ce jour là j'aurais pu arracher un ou deux bras juste pour me détendre.

Mon sac sur l'épaules et deux de mes pochettes de cours sous le bras je me dirigeai vers la salle que je maudissais déjà de toutes mes forces. Je m'arrêtai en cours de route, et me débattis avec mes affaires devant la machine à café. Au bout d'un moment j'eus ma dose de caféine en gobelet, et me remis en marche, enfin pas question d'y aller sans mon café qui me passerait le temps au moins quelques instants.

Je rentrai dans la salle sans prêter attention à qui était à l'intérieur, ma première intention étant de poser mon sac, mes pochettes et ce gobelet brulant qui m'abimait presque la main, mais pourquoi j'avais prit ce truc rappelez moi ? Je posai ma boisson en râlant, puis enfin je posai un regard sur les occupants de la salle. Ou devrais-je dire l'occupant, puisque les deux autres élèves qui étaient là venaient de quitter la salle en me voyant arriver après avoir déposer sur le bureau le papier indiquant qu'ils étaient autorisés à partir.

Je regardai donc le seul étudiant qui restait là assit à ne... Rien faire. N'était ce pas merveilleux ? J'allais rester là jusque 18 heures, pour un élève, qui allait sans doute partir avant mais qui en plus de ça n'en avait rien à faire d'être là. Je me demandais bien ce qu'il avait fait pour avoir fini ici, je trouvais la notion de retenue complètement stupide à l'université mais je n'en étais pas à la tête, je ne pouvais que me courber et suivre les ordres. Enfin l'étudiant n'était pas mal à regarder, c'était au moins ça. Oui on pouvait être professeur et apprécier les élèves ça ne faisait aucun mal... Même si j'avoue que je les appréciais un peu trop me mettant parfois dans des situations périlleuses, douteuses, je ne parlerais pas de mon expérience de Pusan pour illustrer mes propos, et j'avoue ne pas avoir très bien retenu la leçon que je suis supposée avoir apprise. Mais les étudiants sont tout aussi des hommes que les non étudiants, et parfois très charmants et très attirants, je ne citerais pas de noms, mais j'en ai quelques un en tête.

Et cet élève là rentrait dans cette catégorie, éveillant immédiatement mon intérêt de femme, et faisant taire l'enseignant en moi, ça m'arrivait trop souvent. Je le fixai ouvertement, ce qu'il faisait en retour et nous avions tous les deux sur les lèvres un sourire... Amusé et presque provocateur, au final cette retenue pouvait avoir quelque chose d'intéressant, en espérant rester seuls évidemment.


Dernière édition par Go Yong In le Dim 10 Jan - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyDim 10 Jan - 14:51

    Moi ? En retenu ? Oui, c‘était possible, mais pour en trouver l’excuse de me voir ici, c’était légèrement plus complexe. Comment te le dire, je me suis encore fais prendre, encore avec une fille, a bien plus que batifoler, et cette fois, c’était dans une classe vide. Elle était allongée sur le bureau, laissant ainsi sa nudité parfaite totalement a mon regard. Comprenez- moi, je suis un garçon, je n’y résiste pas. Il a bien fallu que je lui tienne chaud, que je la touche, découvre… et plus encore. Et puis, Oh mon dieu ce qu’elle était … bonne ? Le temps d’enfiler mon boxer, de remettre mon tee – shirt noir moulant sans manche, en gros un marcel noir, et mon slim blanc. Je fixais du regard, la beauté cruellement tentatrice, avant de m’avancer vers le prof et le frôler complètement pour ensuite prendre mon billet de retenue, et me diriger vers la salle.

    13h57, et je suis censé rester jusqu'à 18h00, voir même plus pour avoir …éveillé l’attirance cacher du prof en questions, pour les garçons. Dans cette salle vide, je souriais en coin espièglement, les pieds sur le bureau, et ma bouteille de coca aux lèvres. J’avais un coude poser sur la chaise a mes coter, ou se reposant mon sac… vide, mais pas si vide que ca… dans la poche du devant, y trônais, soit des affaires de mes groupies qui me trouvaient, trop mais trop a leurs gouts, ou alors, de quoi me protéger. Bah oui, je suis sérieux sur ce plan la. J’ai ni envie d’avoir de gosses, ou même d’attraper des maladies incurables.

    14h00, et … la porte grince, je tourne ma tête en direction de celle – ci, j’aperçois une belle femme, oui, elle était superbe, avec des courbes parfaites. Attirante, tentatrice et cette pointe de lueur joueuse dans le regard. Cette amusement qui éveille des envies pas très catholiques, ou est – ce encore moins qui veut m’envoyer en l’air avec chaque nanas sexy de toute l’unif'. Finalement, je me lève, attrapant le mot au passage, ma bouteille encore a la main, pour ensuite, le déposer sur son bureau, et le pousser jusqu'à effleurer ses doigts.


    - Vous avez l’air contrarier, m’dame. Vous devriez vous détendre.


    Je fais le tour du bureau sans lâcher le bout de ses doigts. Avant de me mordiller le coin de la lèvre. Après tout, on est dans une pièce vide, et il n’y a qu’un… homme et une femme. Donc c’est chimique, c’est comme 1 +1 = 2. Je me dois de lui tenir compagnie… que ce soit catholique-ment ou non. Mais moi, j’optais plutôt pour la deuxième solution. Sans attendre, quitte à me faire recevoir une belle claque sur la joue, je ne pouvais résister à ce corps de déesse, aussi joliment présenté devant moi. Je glissais le bout de mes doigts entre les siennes, avant de serrer ainsi sa main, lentement.

    Pour finalement, déposer l’autre sur sa taille, et la glisser le long de son dos, avant de l’enlacer calmement. Et quelques instants plus tard, je venais de la deposer sur son bureau, aussi subtilement que la poussière s’était deposer sur le tableau. En gros, elle ne l’avait pas remarqué. A présent à ma hauteur, je pouvais donc aventurer ma tête contre son cou, n’y soufflant que de l’air chaud jusqu'à venir lui mordiller le lobe de l’oreille. Trop attirante… je n’y résistais pas. C’est une drogue interminable, pour moi de tenir physiquement compagnie aux belles et attirantes, voir sexy demoiselles.


    - Les belles femmes ne devraient pas être aussi tentatrices. A cause d’elle, je me laisse avoir dans leurs filets plus d’une fois… C’est pour ca que je me suis fait envoyer en retenue. … J’ai envoyé une poupée sur son 7ieme ciel…


    Bien entendu, ce que je venais de dire (je change de façon d’écrire x) ), je l’avais murmuré a ton oreille. Mes deux mains posées sur le creux de tes reins. Alors que mon regard flamboyant d’une intense envie de gouter a ta peau, m’enivre déjà complètement. Lentement, je dépose mes lèvres le long de ta mâchoire sans quitter ton regard. Je forçais avec mon genou, l’ouverture de tes jambes pour y prendre place. Et ainsi coller ma taille a la tienne. Bien sur que je savais ce que je faisais. Que c’était interdit de toucher physiquement une prof de la sorte. Surtout lorsqu’on est étudiant. Mais je voulais me rendre utile à ma manière. Elle avait besoin de se détendre et moi, de calmer mes envies…Donc.

    - Dois – je retourner à ma place, ou… je vous suis d’une grande utilité pour vous détendre… madame ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyDim 10 Jan - 16:21

Ses doigts effleurèrent les miens, alors qu’il m’invitait à me détendre, s’il savait… Enfin oui, je pense qu’il savait où ce jeu pouvait le mener en voyant à quel point il était entreprenant. En quelques secondes ses mains étaient tout autour de moi, sur mes mains, ma taille, je me retrouvai assise sur le bureau sans réellement comprendre comment, enfin plutôt sans réellement l’avoir vu venir. Avant de me retrouver dans cette situation des plus douteuses j’avais quand même eu le temps d’apercevoir le nom sur le papier de retenue : Lim Chang Beom. J’avais beaucoup entendu parler de cette énergumène par nombreuses de mes étudiantes et étudiants passés dans son lit, et de l’avoir en chair et en os en face de moi, ou devrais-je dire contre moi, me prouvait bien qu’il était à la hauteur de sa réputation, cette même réputation qui avait attisé ma curiosité que j’avais jusque là restreinte en tant que professeur.

L’air chaud qu’il dégageait dans mon cou devint l’air que je respirais, sa chaleur devint ce dans quoi je voulais me draper, tout ça ne devrait pas être et pourtant… Je savais ce dont il était capable, il était connu, et je savais ce dont j’étais capable, mais tout le monde, ou presque, l’ignorait. Alors qu’à l’aide de son genou il se plaçait entre mes cuisses, je les écartai un peu plus, lui donnant plus de passage, mes yeux rivés aux siens, le défiant, jusqu’où irait il ?

Je mis enfin mes mains en action, mon souffle coincé dans ma gorge, les faisant remonter le long de son dos dans uns caresse, ma main gauche se perdit dans sa nuque et la naissance de ses cheveux que je griffai légèrement dans un geste provocateur.

- Dois – je retourner à ma place, ou… je vous suis d’une grande utilité pour vous détendre… madame ?

Tout cela était mal, tout cela ne devait pas avoir lieu. J’avais eu quelques contacts bien plus profonds que ceux du professeur à son élève auparavant mais jamais au sein de l’université, ou pas si ouvertement. Mais vous voyez l’interdit à quelque chose d’excitant, d’enivrant qui n’appelle qu’à aller plus loin.

Je descendis mes lèvres contre son oreille, alors que ma main droite descendait jusque sa taille, s’aventurant sous le dessous de son débardeur, caressant et griffant doucement la peau de sa hanche.

« - A moins que tu ne préfères rester assis jusque 18 heures Chang Beom shi, je pense que nous avons ici matière à nous occuper un peu… »

Tout en parlant j’avais glissé une de mes cuisses entre ses jambes, faisant remonter un peu plus ma jupe en cuir, et au moment de désigner le fameux « ici » de ma phrase j’avais donné une légère pression de ma cuisse contre son entre jambe, il savait provoquer, mais moi aussi.

Je finis par me reculer doucement de lui, me soutenant sur mes bras tendu derrière moi, le fixant d’un regard pénétrant.

« - J’ai beaucoup entendu parler de toi tu sais, pas pour tes prouesses scolaires, ni sportives, mais pour un autre genre de prouesses… Je me suis toujours demandé si tu étais à la hauteur de ta réputation. »

Ceci mon garçon, était un appel au défi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyDim 10 Jan - 17:19

    Tu me griffais la nuque de tes ongles, tandis que moi, je te dévorais facilement du regard. Regardant, profitant encore de ma prochaine victime. Un regard sulfureux, et un souffle qui se meurent contre ton cou, à nouveau. Braver l’interdit, je n’étais pas vraiment friant du danger, mais je détestais les interdis, pour moi, c’en était même excitant de me retrouver toujours en péril… Même renvoyer, je reviendrais encore… juste pour pouvoir avoir ce que je désire. Et aujourd’hui, c’était madame Go Yong In. Pendant que tu me griffer une seconde fois la peau, sur ma hanche, cette fois – ci. Je t’écoutais songeusement, pendant que tu me racontais a l’oreille, de ta voix si exquise. Puis, je pouvais sentir ta jambe remonter le long de mes cuisses, à l’intérieur des miennes et se presser contre mon bas – ventre. Une vague de chaleur naissait dans mon corps, et s’arrêtait dans mon ventre. Mon cœur ratait un battement, et je mordillais déjà ma lèvre inférieur. Je partais au quart de tour… surtout quand il s’agissait de jouer… de cette manière.

    - Hmm. Je pense que nous occuper… sera sans doute de meilleures utilités, Madame Go – Nim.

    Ensuite, tu te recule juste pour pouvoir reposer sur tes bras qui te servait d’ appuie. Mon regard se baladait sur ton visage, quittant ainsi tes yeux, et glisser le long de ta peau. Tes paroles me firent étirer un autre rictus. Celui – ci étant espiègle et trop mystérieux, j’en avais profité pour déposer mes mains sur tes cuisses et subtilement, remonter cette traitresse de jupe, à la fois moulante… et trop excitante aussi. Me rapprochant ainsi dangereusement de ma convoitise. Mon regard se promenait encore sur ton corps, tandis que je demeurais encore silencieux. J’en profitais également pour venir mordiller ton cou, furtivement et enfin, laisser ma langue glisser le long de ma morsure…

    - Je suis au delà – même, de ma réputation. Miss Yong In – Ssi.

    Te murmurais – je d’une voix assez envieusement sensuelle à l’oreille pour ensuite de forcer quelque peu à t’allonger sur ce bureau. Pendant que je faisais sauter un a un chaque bouton, alors que mon bas – ventre coller au tien, et juste séparer par nos vêtement, mimait déjà son prochaine acte. Te donner envie, te faire craquer… t’entendre me supplier … c’est ce que je désirais, c’est vrai. Disons, que j’étais tellement habitué à cette façon de procéder que je ne m’en lassais même plus. Après avoir déboutonné ta chemise et juste ouvert ton haut, je pouvais enfin apercevoir ton décolleter, celui – ci former par un soutif assez push-uper, n’est – ce pas. Qu’est –ce qu’elles ont les filles a toujours s’habiller de manière sexy… même les profs… Aiish… Je suis sr qu’elles se sont réunis entre elles, pour avoir décidé de s’habiller ainsi devant nous. Enfin bref, trêve de plaisanterie, on joue dans la cours des grands, à présent. Je me penchais doucement, déposant ainsi mes lèvres sur ton nombril, et laisser l’extrémité de ma langue effleurer ta peau, jusqu'à la limite de ton soutif, sur une ligne droite imaginaire.

    Pendant que silencieusement, j’avais glissé ma main sous ton dos, et dégrafer le dernière vêtement qui restait sur le haut de ton corps. Je souriais d’un air plus mystérieux encore, que précédemment. Y a rien à dire, madame est parfaite, et sait comment faire craquer ses prétendants, avec son corps. Pendant ce temps, je m’étais pencher doucement, et j’étais venue embrasser ton cou que j’avais légèrement marquer par avant. Toujours à la même place, te laissant de ce fait, une belle trace violacée de ma part, un peu comme une marque de propriété, comme a toutes les autres nanas d’ailleurs. Après, je me relevais et m’écarter lentement. Et m’appuyais contre le mur, te dévorant toujours du regard, mais restant toujours en retraits… car après tout… je te devais un minimum de respect.


    - Noona… ? Si on continue sur cette voie… il va falloir que j’aille chercher quelque chose, avant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyDim 10 Jan - 18:37

Il m'appela madame, s'il n'avait pas été aussi doué jusque là et prometteur, je l'aurais giflé et renvoyer à sa place. Mais il se colla à nouveau à moi, me mordant le cou, le léchant par la suite et j'oubliai de le remettre à sa place, ne lançant qu'un soupir un peu tremblant, alors que je nouai une de mes jambes à sa taille. Tu ne l'emporteras pas au paradis Yong In, mais je le savais déjà. Ma jupe outrageusement remontée sur mes cuisses était l'illustration même de ce qu'il ne fallait pas faire en tant qu'enseignante, mais j'étais une femme avant tout.

- Je suis au delà – même, de ma réputation. Miss Yong In – Ssi.

Voilà qui était prometteur. Il m'allongea sur le bureau et une de mes mains vint faire pression sur sa nuque en même temps que je me laissais aller en arrière, l'attirant contre moi, suçotant son cou, alors que nos bassins toujours vêtus se mouvaient l'un contre l'autre laissant deviner ce qui allait suivre. Il déboutonna mon haut alors que je passais mes mains sous son débardeur, il était finement musclé et je sentais les muscles de son ventre se tendre délicieusement sous mes mains plutôt experte quant à donner du plaisir à quelqu'un. Sa langue parcourra mon ventre et je me retins de gémir, je n'aimais pas me laisser aller trop vite, mais je devais avouer qu'il savait y faire ne rendant pas la tâche facile. Mes mains descendirent déboucler sa ceinture dans un tintement plus érotique qu'autre chose, ma main droite jouant avec le haut de son boxer pour l'agacer un peu.

Je me retrouvai seins nus, et n'avais pas à rougir de mon corps que je savais bien fait, je devinais une marque laissé par Chang Beom dans mon cou et m'en fâchai un peu, je détestais être marquée car je ne voulais appartenir à personne, que personne ne puisse prétendre avoir un droit quelqu'il soit sur moi ou mon corps.

- Noona… ? Si on continue sur cette voie… il va falloir que j’aille chercher quelque chose, avant…

Voilà qu'il me donnait du Noona, heureusement que j'étais dans un état d'esprit qui me permit de ne pas tiquer à cette appellation qui me gênait un peu dans cette bouche qui venait quand même de lécher mon décolleté. Je souris et me pencha vers mon sac reposant sur le fauteuil à côté du bureau, je me tournai un peu pour l'atteindre, laissant au jeune homme l'occasion d'avoir vu sur ma chute de reins, alors que je cherchais une pochette particulière dans mon sac que je finis par trouver, en sortant de quoi nous protéger. J'avais appris à toujours avoir des préservatifs sur moi depuis mon expérience de Pusan, car... Mon étudiant, appelons le comme ça puisque prononcer ou penser à son nom reste quelque chose d'assez sensible, mon étudiant et moi donc n'avions parfois que quelques heures ou minutes à nous accorder au détour d'une salle vide ou de l'arrière de sa voiture, et en avoir sur soi était devenu un réflexe.

Bref je cessais de penser à mon expérience de Pusan avant que l'ambiance ne soit brisé, je fronçais déjà les sourcils c'est pour dire. Je posai donc le préservatif sur le bureau à côté de moi, me redressant et reprenant contenance, j'étais la fière Yong In après tout. Je le regardai en souriant curieuse.

" - C'est à toi de voir jusqu'où tu peux aller aventurier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyLun 11 Jan - 2:41

    Le temps que tu attrape cette chose en question, chose qui se trouve également dans mes affaires aussi. Et je venais reprendre place au prés de toi, te regardant simplement. Retirant ainsi ton chemisier, glissant aussi les doigts de mes mains sous les bretelles de ton soutif pour le faire glisser le long de ton corps. Sans jamais briser ainsi le silence qui s’installait. Bien sur que j’irais plus loin, car une fois lancer, je ne pensais même plus a m’arrêter. De ton coter aussi, tu savais me faire rager d’envie, mais je me contenais, je ne voulais pas craquer le premier, d’ailleurs, je ne l’avais jamais fait, ca… craquer le premier. Par la suite, je me remettais a onduler du bas – ventre contre le tien, insistant chaque fois un peu plus. Par tes gestes, mon intimité commençait doucement à se réveiller. Laissant ainsi mon boxer et mon slim lui – même, devenir étroitement étroit. Je dois avouer que cela me faisait quand même un peu mal de me sentir « compresser » à ce niveau. Ensuite, je respirais intensément, voir même profondément. Alors qu’enfin, mes baisers s’estompèrent quand j’entrouvrais à nouveau les lèvres… justes pour gémir quand même un peu.

    - mmh...

    Puis, je laissais a présent mes mains se balader sur ton corps. Découvrant ainsi d’abord ton cou, ta poitrine, descendant le long de ton ventre, pour finalement se stopper sur ta taille. Je souriais en coin quand celle-ci se mit torse-nue face à moi. Mon regard te détaillait de haut en bas. Alors que je reposais mes lèvres dans ton cou, pour ensuite m'arrêter sur ton cœur, près de ta poitrine que j'effleurais du bout de la langue avant de mordiller sa peau qui était beaucoup plus foncés a deux endroits distincts. Souriant en coin, je remontais mes baisers jusqu'à tes lèvres que je frôlais des miennes. Baladant ainsi ma main libre sur son corps à demi-nus. Je continuais toujours autant mes coups de hanches contre ton bassin, ce qui m’arrachait un gémissement assez rauque et profond. Je soupirais d'aise, alors que je te remordillais dans le cou, glissant ma main sur son corps, alors que le mien se réchauffait de la mienne manière que le tien.

    Puis, j’attrapais ta lèvre inférieur, juste pour la mordiller légèrement. Mes mains glissèrent dans ton dos, contrastant complètement avec les griffures minimes que tu m’avais infligé auparavant, sur la nuque et mes hanches. Je te mordillais le lobe de l’oreille après avoir retracer le contour de ta mâchoire avant de descendre à nouveau sur ton cou. Le mordillant, l’embrassant… donnant ainsi quelques fois, quelques coups de langues sur ta peau qui semblait un peu sucrer, mais qui avait bien meilleur gout que la fille précédente avec qui j’avais pu faire une partie de Monopoly humain xD. Il fallait avouer que tes baisers me provoquait… des envies peu conventionnelles, selon certains cas, cela me donnait des idées, assez, coquine, dirait-on. Mes lèvres redescendit le long de ton cou, puis, sur ta poitrine, sur ton ventre, sur ton nombril et près de ton bas ventre, a l'aine, en gros quoi. Lentement, mes mains te déshabillait, tout comme mon regard te dévorait sensuellement, puis, je me mis debout en profitant pour me retirer mes propres vêtement, t’offrant en quelques sorte…un streap-tease privée...

    Juste le temps de retirer lentement mon haut moulant, et l’envoyer je ne sais ou dans la pièce, sans doute a mes pieds. Pour ensuite, laisser a ta vue, mon torse mis a nue. Et finalement, t’embrasser a pleine bouche, d'une manière langoureusement tendre tandis que mes mains te caressait assez sensuellement, aussi. Cette envie grandissait lentement en moi, cette envie de jouer a un jeu d'adultes aussi, Chang Beom en était plutôt qu'expert professionnel surtout avec les filles, il en était le roi de la provocation, les garçons, c'était largement plus dur, vu mon orientation. Mais ce n'est qu'à force de pratiquer qu'on dépasse ses limites? C’est comme ca que l’on me décrivait… Non. Je te souris doucement, t’offrant un sourire ravageur et exquis, puis t'embrassant par moment sur les lèvres avant de balader les miennes sur ta peau si envoutantes et hypnotisantes.

    Des frissons parcouraient mon corps et toute l'échine de mon dos, enfin, de ma colonne vertébrale. Tu me désirais au même point que moi. Autant dire qu'on voulait planer pendant l’heure de retenue et profiter de nous, étions-nous autant en manque sexuellement que ça ? D'autant plus, vu tout les filles et garçons qui se dispute pour moi. A croire que je les attire comme les filles et les magasins de fringues, avec leurs cartes de crédits. Je ne suis pas parfait, j'en donne l'illusion mais avec sagesse et perfection.


    -Alors… Qu’en dis – tu de mon entrée, Noona ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyLun 11 Jan - 21:19

Il revint contre moi, et à nouveau ses mains étaient tout autour de moi, il était redevenu l’air que je respirais à nouveau. Mes mains n’en restaient pas de mise, et parcouraient avidement son dos, son ventre, sa taille, certaines parties de son corps encore bien trop couvertes à mon goût. Nos bassins ondulaient l’un contre l’autre, m’électrisant complètement surtout vu la « force » qui m’était Chang Beom, et je me faisais tout aussi passionnée dans cet échange.

Il gémit en premier et je le vécu comme une petite victoire, ce son était cependant trop érotique pour que mon corps ne tremble pas d’envie contre le sien, alors qu’il continuait à parcourir mon cou, ma poitrine, mon ventre de sa bouche et de ses mains.

Durant tout cet échange nous ne nous étions pas embrassés, je sentis ses lèvres effleurer les miennes, et lorsqu’il se recula un peu je ne pu m’empêcher de chasser sa bouche, avide de sentir sa langue contre la mienne.

Je n’eus pas le temps d’admirer son torse finement dessiné et musclé enfin dénudé, qu’enfin il m’embrassa. Il fut impossible pour moi de retenir le gémissement qui quitta ma bouche pour aller mourir étouffé dans la sienne, alors que nos langues se mouvaient avec indécence l’une contre l’autre. Mes yeux roulèrent dans leurs orbites sous l’agréable sensation, il était doué.

-Alors… Qu’en dis – tu de mon entrée, Noona ?

En entendant qu’il m’appelait à nouveau Noona, j’attirai son visage du mien un peu brutalement en agrippant sa nuque, le regardant fiévreusement dans les yeux.

« - Je dois avouer que tu te débrouilles extrêmement bien. »

Je l’embrassai à nouveau et nouai mes jambes autour de sa taille, le collant au plus proche de moi, sentant son excitation contre ma cuisse, je souris alors que ma bouche accaparait toujours la sienne. Toute idée que cela était mal, que je n’étais pas à ma place ainsi sur le bureau m’avait quitté, sans doute du à l’humeur désastreuse dans laquelle j’étais quelques instants auparavant, j’avais trouvé un exutoire.

Mes mains glissèrent le long de ses flancs, jusque sa taille où je fis doucement descendre son pantalon le long de ses cuisses, c’est que ça devait commencer à devenir douloureux pour Chang Beom. Je glissai ensuite mes mains sous son boxer dans un jeu sadique mais non moins sensuel, caressant le haut de ses cuisses, le bas de son ventre sous son nombril, ses fesses, mais ne le satisfaisant pas un seul instant, ou alors seulement par de simples effleurements.

Je repris un peu le dessus, l’embrassant et le mordillant dans le cou, sur le torse, jouant mêmes avec ses tétons (purée j’aime trop pas ce mot xD je peux pas le mettre en anglais ? xD), jouant de ma langue, mes dents, et mon souffle qui se faisait gémissant.

Puis je finis par également faire glisser son boxer le long de ses jambes, l’envoyant rejoindre son slim, et je frottai le haut de ma cuisse contre son entre jambe maintenant plus vulnérable que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMar 12 Jan - 18:31

    Bien sur que j’étais conscient de ce que je faisais. De m’envoyer à l’ instant même en l’air avec une institutrice, n’était que purement non catholique. Profitable dans les deux situations. Mais chacun de nous risquait périlleusement sa place. On savait que pour notre sécurité, on se devait de garder le silence et de faire en sorte que personne n’apprenne ce qu’il allait bientôt se produire. A présent, mise à nu devant le corps, de ma sublime poupée. Je ne pouvais qu’en profiter encore, pour ne chercher qu’à te taquiner. Tout d’abord, je ne fis que remonter encore ta jupe, la laissant ainsi replier autour de ta taille, dévoilant de ce fait, un sous – vêtement tout aussi sexy que ton soutif. Il allait de paire avec ce dernier, également. Je souriais en coin avant de lui faire un simple « Chut », en posant mon index sur mes lèvres et sourire à nouveau avant de m’agenouiller lentement. Et après avoir retiré tes talons aiguilles, magnifique au passage aussi, je venais déposer mes lèvres le long de ta jambe. De l’intérieur de celle – ci, je remontais « trop » lentement jusqu'au moment, ou je me retrouver a nouveau, a l’intérieur de tes cuisses, jusqu'à en effleurer de mes lèvres, ton intimité.

    C’est vrai qu’a nous deux, on était de sacrer partenaire et rival, en même temps. Entreprenant et cette esprit de commander l’autre, jamais, je n’avais vu cela… sauf peut – être une fois… TaeJin… Seul homme qui a droit pour l’instant a quelque chose que les autres non pas. Ma vie personnelle, mon endroit intime… Mon Jardin secret, ou sont enfouis bien des choses qui ne doit pas être dévoilé. Et l’unique autre personne qui, pour l’instant put y accéder, c’est bien lui. Lentement, mais par surprise, j’insérais juste mes index de chaque coter de ses hanches, sous le bord de sous – vêtement, juste pour le retirer subtilement, et le déposer sur le dessus de mes affaires, pour finalement, me coller véritablement contre ton corps. Je revenais déposer mes lèvres contre ton ventre et remonter le long de celui – ci, juste pour aller titiller du bout de ma langue, l’extrémité de ta peau un peu plus rose a deux endroits distincts, par leurs sommets, aussi réveiller que ma fierté masculine, placer au niveau de mon bas – ventre.

    Les mordillant que très légèrement, je n‘étais pas sadique quand même, je sais l’effet que ca produit si on le fait trop fortement. Je sais que ca fait mal, mais quand c’est fait subtilement, ca provoque même « trop » d’agréables frissons, dans toute une colonne vertébrales. C’était le cas pour moi, lorsque tu découvre avec une étrange faciliter, mon corps en tenue un peu trop légère. Tout en insistant encore a presser mon bas – ventre, contre ton intimité, j’ondulais toujours a la même vitesse, rajoutant quelque fois, par moment inattendue, des mouvements plus bref mais plus intenses et assez profonds. Restant instant ainsi quelques secondes, a forcer à te cambrer, tout en restant coller contre toi.


    - Tu es mon dessert, compte sur moi pour prendre le temps de te grignoter.

    T’avais – je murmurer ainsi, d’une voix suave et chaude a l’oreille, laissant mourir sur la peau de ton cou, mon souffle et mes baisers. Ceux – ci suivirent de quelques mordillements anodins, sans grandes importances. Tout en posant mes mains de chaque coter de ta taille, je pouvais à présent, accoler mon torse contre le tien, le temps de remonter a nouveau le long de ta mâchoire en effleurant celle – ci de mes lèvres. Mon regard croisant vaguement le tien, étant un peu ailleurs, et pourtant bien présent. Sans doute, trop physiquement de mon coter… Autant que toi, finalement. Effleurant ainsi le bord de tes lèvres, mimant le fait que j’allais t’embrasser, tout comme toi, on ne faisait que mêler nos souffles ensembles, et a bouger la tête au rythme de l’autre.

    Les relations physiques, avec moi ? Il n’y a rien à dire, c’est vraiment une partie de plaisir… ce que je raffole beaucoup plus, que toute autre chose. Puis, entre temps, une de mes mains avait quitté son support, elle avait abandonné la table pour trouver refuge le long de ton bassin et à présent, elle s’aventurait jusqu'à nos bas – ventre, nous séparant ainsi de quelques centimètres. Juste le temps de vérifier du regard ce que je faisais, et au même moment, que je te mordillais la lèvre inférieur en l’attirant un peu de mon coter, j’avais pris la peine de lentement te provoquer a ma manière. C'est-à-dire, juste contourner ta partie intime mais effleurer espièglement du bout des ongles, tout ce qui l’entourait. Puis, doucement, je pouvais glisser lentement, ma langue entre tes lèvres entrouverte par ton appel d’air, air qui se réchauffe doucement à cause de nos attitudes malsaines, et terriblement excitantes.

    Je faisais en sorte que ma langue rejoignais sa jumelle, pouvant ainsi la laisser faire son ballet sensuel et dans une étreinte quelques peu charnel, j’en profitais un peu, pour « préparer le terrain » en insérant simplement l’un de mes doigts dans ton intimité. Juste lentement, trop lentement. A la fois pour te taquiner et te provoquer aussi. Oui, j’étais quelqu’un de très joueur et surtout imprévisible. Je fermais doucement ce qui me servait de paupières, avant d’accentuer mon geste, en l’animant simplement, faisant de presque aller – venues en toi, mais a chaque fois, je profitais largement de mon coter, en titillant ta nervosité, en faisant exprès et volontaire de retirer complètement ma présence et de m’y remettre également. Tout en y ajoutant contre tes cuisses, ce même mouvement d’ondulations qui complétait ce que fait ma main. Pendant ce temps, mes lèvres rompirent le baiser si longuement échanger, avant de trouver a nouveau refuge contre ton cou, juste pour retrouver un peu mon souffle, juste pour récupérer de l’air, entre autre.


    - Hmm. J’aurais droit a une autre retenue dans ce genre, si je me fais encore prendre, et que c’est encore …Toi qui me surveille, Noona ?

    Oui, j’étais plutôt du genre a tutoyer les autres, une fois que je dépassais mon stade de respect à avoir pour les autres. Cette situation, je ne l’ai pas vraiment désiré, disons que c’était une évidence que cette prof ne me résisterait pas, c’était également une évidence que personne, ne me résistait, Je pouvais même dire que la plus part des personnes, sont souvent tombé dans mes filets et qu’ensuite, après avoir profité d’eux, je les envoie valser aux bacs a linges sales comme si ils étaient tous bons, pour la poubelle. Les seuls à avoir un peu de respects malgré moi, il n’y en a bien que 5 voir 6. Les autres heart – breaker de la bande, TaeJin, et Pika’ parce que le petit dernier, il doit vivre à fond et intensivement pour profiter de chaque instant… car on sait pratiquement tous, qu’il ne lui reste presque plus de temps pour vivre. Pauvre petit… C’est le seul avec les autres qui arrivent à me faire avoir un pincement dans mon cœur aussi glacer soit – il.

    Je pouvais sentir contre moi, ton cœur qui augmentait de vitesse dans ta poitrine, autant que le mien. Nos corps qui lentement se réchauffent par nos actes. Les miens plus attrayants, alors que les tiens étaient subtils mais tout aussi excitants. Tout en mordillant par endroit, la peau, je continuais de jouer aux chats et à la souris, avec ton corps. Y allant chaque fois, n peu plus espièglement qu’avant. Je savais bien aussi, que tu n’allais plus tarder à me supplier de « te prendre » finalement. Personne, du moins, quelqu’un de normalement constituer, ne supportais, en général ma torture aussi douce mais terriblement dérangeante, soit – elle. Alors, de mon coter, je n’attendais que le dernier moment pour finalement mettre en pratique, ce que du regard, tu me suppliais de faire, ton souffle étant trop écourter. Je te pénétrais lentement, le temps que tu t’habituais a cette nouvelle intrusion autorisée par ta personne dans ton corps.

    Je ne pouvais contenir un gémissement, lorsque je sentais mon membre presser ma ton intimité, cette sensation de chaleur qui me reprenais doucement, cette sensation étrange dans mon ventre, ces fameux paillions imaginaires qui y naissaient doucement. Je soupirais un peu d’aise, avant de me mordiller la lèvre inférieur. Heureusement qu’entre – temps, j’avais pris le temps de prendre le préservatif en question, d’en déchirer le coin du sachet avec mes dents, et sortir la protection en question pour ainsi, le dérouler et me le mettre avec une étroite faciliter déconcertante, sans même que tu le remarque, au final. Sinon, tu aurais pu dire 9 mois plus tard, coucou, à un enfant que tu n’aurais pas désirée. De mon coter, c’est le cas, je n’ai pas envie d’être retenue avec quelqu’un juste parce que je l’ai mis enceinte et que je me retrouve père, juste parce que j’ai couché avec cette dernière.


    - Je te l’avais dis… je suis au delà de la réputation que l’on dit que je possède. Maintenant, tu en as la preuve… Yong – In – Ssi.

    Te murmurais – je à nouveau, à l’oreille dans un souffle terriblement excitant et sensuelle. Avant de me redresser légèrement pour volontairement, donner un profond coup de bassin, histoire d’être un peu plus présent, a l’intérieur de ton corps. Et aussi, t’entendre gémir a en faire rougir, les murs, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 13 Jan - 0:06

Il était sadique. Ses préliminaires étaient sadiques, ses baisers, ses caresses, ses souffles, tout était sadique, car ça n'était que tortures en attendant qu'il passe réellement aux choses sérieuses. Mais il ne faisait que taquiner mes sens, ses douces tortures me faisaient gémir d'envie et de plaisir tout autant que de frustration, car j'avais envie qu'il mette fin à son sadisme, qu'il se décide enfin à me donner ce que j'attendais.

Je voyais des étoiles alors qu'il prenait soin de mon intimité, de sa langue, de ses doigts également, me réduisant à un état d'impatience et de frustration mêlé au plus douces sensations. Mes mains un peu tremblantes parcouraient son corps maintenant révélé, je me satisfaisais de ses soupirs et ses plaintes de plaisir, alors que nous nous embrassions à pleine bouche, langue contre langue.

Enfin il me pénétra, je soupirai d'aise en le sentant enfin en moi, j'en aurais crevé de plaisir, si je n'avais pas voulu qu'il m'en donne plus encore. Par réflexe j'enlaçai immédiatement mes jambes autour de sa taille, l'attirant plus profondément en moi.Il se redressa et s'enfonça plus profondément dans mon intimité, m'arrachant un violent gémissement.

- Je te l’avais dis… je suis au delà de la réputation que l’on dit que je possède. Maintenant, tu en as la preuve… Yong – In – Ssi.

Les joues rosies, et les yeux brillants de plaisir, je parvins malgré tout à émettre un petit rire, et à lever les yeux au ciel.

" - Ne sois pas si présomptueux d'avance, la partie n'est pas terminée Chang Beom."

Mais il me fit rapidement taire en mouvant ses hanches contre les miennes.

A la base je n'avais pas voulu venir dans cette salle, c'était supposé être mon collègue. C'est peut être pour ça qu'il se passait ce qu'il se passait, j'avais trouvé en lui mon exutoire. La pauvre imbécile que j'étais, parce qu'elle n'avait pas pu faire ce qu'elle voulait, décidait de faire des conneries pour compenser, une façon de dire "na na na na nèreuh." Oui ça me ressemblait bien d'agir de cette façon, ce qui expliquait sans doute que je me retrouvais sur ce bureau, à moitié nue, en train d'onduler mon bassin contre ses hanches.

A chaque mouvement pénétrant de son bassin, le mien allait à sa rencontre, plus avec passion qu'avec violence, nous arrachant à lui et moi des gémissements que nous tentions de taire le plus possible. Il ne fallait pas que l'on nous entende. C'est peut être aussi pour cette raison que nous avions une cadence plus que soutenue. Notre échange serait certes bref, mais des plus intense pour autant.

Les pénétrations de Chang Beom devenaient plus soutenue, dans leur rythme comme dans leur puissance, et mon corps suivait le sien en tremblant, au fur et à mesure que le plaisir s'accumulait dans mon bas ventre, ces sensations bouillonnaient et étaient prêtes à exploser. J'agrippai la nuque de mon partenaire, l'amenant à moi pour souder nos bouches en un baiser fiévreux, alors que mes mains continuaient de parcourir son corps, plantant de temps à autre mes ongles dans sa peau, lorsqu'une pénétrée me procurait trop de sensation.

Je devais bien avouer que en effet, son déhanché était dévastateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 13 Jan - 1:33

    Moi, sadique ? Oui, je l’avoue. J’aime prendre mon temps, toucher le point sensible et le titiller jusqu'à que sa dérange, démange et autres en perspectives. Mes baisers devenant chaque fois un peu plus intimes, mes caresses plus sensuelles, plus entreprenantes aussi. Nos souffles qui se mélangèrent avec une cadence exemplaire. Tout était si espiègle venant de moi, et si… tendrement, de ta personne. Taquiner tes sens ? Disons que je m’amusais à les effleurer, juste pour te provoquer et t’entendre gémir d’envie, de frustration et de plaisir. Et j’avais eu ce que je voulais. C’était si divin, et pourtant, je n’étais toujours pas rassasier. Rien qu’a voir ton visage se crisper par le manque fou, que je te procurais, de mon coter, je souriais… amusée ? Oui, c’est vrai, cette situation m’amuse bien qu’elle soit tout aussi dangereuse. Je pouvais également sentir tes mains se balader librement bien que celles – ci tremblaient malgré elles, en frôlant du bout de tes doigts, ma peau mise a découvert. Bien que je scellais nos baiser, avec mes lèvres, je ne pouvais d’y mettre in-terme a chaque fois, pendant quelques minutes, le temps de pouvoir, a nouveau respirer.

    Au moment où j’avais pris possession de ton corps, je pouvais finalement t’entendre gémir d’une manière plaintive et étouffer. Nos muscles se contractèrent, et quand a nos visages, ils se crispèrent un peu, juste le temps de grimacer légèrement, lorsque tu ceinturais ma taille, de tes cuisses et jambes, brulantes. Ta chaleur corporelle avec si vite grimpé qu’elle rendait les fenêtres teintées de buées. Même la salle paraissait comme une fournaise, tellement que la chaleur en était quasi étouffante. Me redressant ainsi, j’avais pratiquement insérer au plus profond de ton être, mon bas – ventre, surtout que tes jambes ne faisait que m’aider à y aller plus franchement, sans aucun équivoque et aucune autre recommandation. Plus j’ prenais place, et plus, c’est fou le nombre de gémissement que je pouvais percevoir a mes oreilles, lorsqu’enfin tu reprenais conscience de ce qui se passais.


    - Et j’ai loin d’avoir finit.

    Rajoutais – je en un coup de bassin un peu plus intense que précédemment, nous faisaient gémir. Certes, lèvres closes ou bouche contre bouche à nous embrasser. Je ne pouvais nier le fait, que trouver cette chaleur humaine, de cette manière, restait tout de même enivrant. C’était en quelque sorte, l’attention que j’avais comme remplacement a celle de mes parents. Ceux – ci se fichant ouvertement de ma personne. Pour eux, je suis bien trop… étrange. Ils ne s’occupent que d’eux. Je ne suis qu’un garçon si spécial, que tout le monde, du moins, la plus part arrive même, par croire que je suis parfait. Plus j’accélérais mon rythme, plus je me redressais, me tenant a la fois au bureau, et également, a ta taille. Suivant aussi, par moment ta cadence. Seulement, tu voulais en faire autrement, tu ramenais mon visage vers le tien et sceller à nouveau, nos lèvres dans un baiser aussi intense que mes aller – venue, en toi. Seulement, je ne pouvais me contenir quand tu me griffais légèrement fort. Je gémissais juste un peu de douleur, mais ce n’était que passager, vu l’instant du moment.

    Fin stratège ou doux moment de solitude qui cherche a comblé ce manque, par une attention particulière. Nulle ne saurait vous le dire, pas même moi. J’étais tellement ailleurs, a des kilomètres de la ou j’étais en cette instant. Je ne réfléchissais plus, je ne laissais que mon corps, et je lui obéissais à la perfection. Rageant intérieurement de ne pas te faire plaisir à 100% comme je pouvais le faire, et même au delà de ce que pouvais indiquer mon « thermomètre » spécial. J’entrouvrais mes lèvres, avant de gémir malgré moi, pour ensuite à nouveau t’embrasser intensivement. Sans amour, mais juste avec une envie incommensurable, immesurable aussi. Ensuite, dans une dernière foulée d’intense mouvement, après avoir passé des minutes voir même des heures, si je suis le cadran de la grande montre, au fond de la salle qui indiquait l’heure : 17h55. Je me surpris à pouvoir encore tenir ne serait – ce qu’un peu plus, avant de retomber quelques minutes, allonger ton ventre, a respirer de manière haletante. Puisqu’auparavant, je m’étais déverser totalement dans ton intimité, mais pas vraiment, puisque je portais l’accessoire fétiche qui nous empêchait par choix, de ne pas avoir d’enfant, et dans un sens, c’est tant mieux pour moi !

    Après avoir récupérer mon souffle, je pouvais enfin quitter ton corps, et retirer « cette membrane » aussi collante que mes cheveux qui me collaient le visage depuis un certain temps. Je prenais le temps d’au moins, le jeter a la poubelle, avec le sachet en question, soigneusement emballer dans un mouchoir, pour éviter d’attirer l’attention, et ainsi, revenir a tes coter, pour doucement, et lentement, te mettre assis. Récupérant une dernière fois tes lèvres pour finalement te faire un clin d’œil. La faire grimper aux rideaux… c’était déjà le cas… J’étais au delà de ma réputation. Briseur de cœur, sans cœur et qui ne pense qu’a être un chaud lapin. C’est faux, mais ce n’est pas entièrement faux non plus. J’étais un briseur de cœur, mais j’étais attentionné, je savais exactement ce qu’il fallait faire pour rendre une personne accro de la mienne et faire en sorte d’avoir l’attention que je désirais. Bon, avec certaines c’est plus dur, mais rien est impossible. Surtout avec le Prince du Royaume que je gouvernais dans mo monde qu’est le mien, ici !


    - hm. C’est dommage que ma retenue soit finit, j’aurais pu continuer comme ca, jusqu'à l’aube.

    Te disais – je alors que j’enfilais déjà mon boxer et mon slim. Alors que par la suite, je te tendais tes vêtements. Pourquoi, je m’apprêtais a partir… comme je l’avais toujours, sauf que cette fois – ci, la princesse n’était pas endormie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 13 Jan - 14:16

Après de exquises minutes de ce corps à corps enfiévré ou plus rien ne comptait à part procurer à l'autre autant de plaisir possible tout en en prenant également. A un moment je sentis toutes les sensations qui grondaient dans mon ventre exploser, et je me tendis contre Chang Beom, un gémissement un peu plus sonore que les autres alors que l'orgasme me frappait. Et quelques instants après, mon partenaire aussi en fut frappé. Et nous étions tous les deux haletants sur le bureau.

Il va de soi que je n'ai pas autant de plaisir avec tous les hommes avec qui je couche. Pourtant j'aime beaucoup les plaisirs de la chair, j'ai donc une certaine expérience, mais souvent les partenaires d'une nuit pense plus à leur plaisir qu'à le partager. Aujourd'hui avait été complètement différent, et je devais finalement admettre que oui, il était à la hauteur de sa réputation.

Il se retira de mon intimité, et je l'observais d'un oeil fatigué jeter les traces de notre ébat, avant de me redresser et me donner mes vêtements, je lui souris un peu surprise, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse preuve d'attentions de ce genre après ça. Plutôt qu'il se rhabille et parte immédiatement, me laissant à remettre mes vêtements seule.

J'enfilai mon soutien gorge, l'agrafant sur le devant avant de le tourner et passer les bretelles, j'enfilai ma chemise, ma veste, et descendis enfin du bureau pour enfiler mon sous vêtement et rabattre ma jupe. Je restai pieds nus tout en regardant Chang Beom qui me parlait.

- hm. C’est dommage que ma retenue soit finit, j’aurais pu continuer comme ca, jusqu'à l’aube.

Je le regardai en souriant amusée, il était vraiment sur de lui, ça m'amusait.

" - Aussi agréable ait elle été, j'ai commis une erreur que je n'aurais pas du, alors il ne faudrait peut être pas abusé sur les bonnes choses..."

Et j'avais déjà été renvoyée pour avoir commis une erreur similaire, de l'université de Pusan, enfin similaire... Ca avait été bien plus sérieux que ce qui venait de se produire mais le fait été que j'avais couché avec un étudiant au sein de l'université, et au vue de mes antécédents... Je regardai donc le jeune homme en face de moi, soudainement très sérieuse.

" - Il va de soi que ce qu'il vient de se passer restera entre toi et moi, et surtout que ça ne se reproduira pas, tu en as bien conscience ?"

Bien que connaissant sa réponse, cela serait pour lui tout sauf un problème.

" - Ce genre de choses peut avoir des conséquences lourdes, pour toi comme pour moi."

Et je n'avais pas envie de revivre ça. Des flash de mon passé à Pusan essayaient de remuer dans ma mémoire mais je les calmais bien vite, fronçant les sourcils malgré tout en sentant leur goût amère. Je me rendais compte de la stupidité dont je venais de faire preuve avec Chang Beom, du danger dans lequel je l'avais mit, dans celui dans lequel je m'étais moi même mise, tout ça parce que les choses n'avaient pas été comme je voulais, et que du haut de mes trente ans j'avais voulu jouer ma rebelle.

Je poussai un soupir fatigué, il faut dire que je sortais d'une activité physique des plus intenses.

" - Dans tous les cas, ta retenue est finie... Et j'espère que tu as eu le temps de méditer sur tes actes néfastes..."

Je rajoutai un brun d'espièglerie dans mon regard et mon sourire, comme si il avait eu le temps de méditer tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 13 Jan - 18:16

    Pendant que la demoiselle se rhabillais, je reprenais possession de toute mes affaires, prenant même le soin de ne rien oublier, avant d’apercevoir ton visage en question, lorsque tu me parlais, d’erreur que tu n’aurais pas du commettre. Les actes faits, ont été réalisé, c’est que nous lavions désirer, même si avant, nous ne l’avions pas pensé. Donc, ce n’est pas ne erreur mais un choix, ce n’est pas une bonne chose, juste une envie momentanée. Bon, d’accord, je l’avais tout de même cherché, mais que voulez – vous… on ne me change pas, moi, le Prince d’Yonsei !

    - Une erreur ? Si c’est comme ca que vous l’appelez, tant mieux pour vous, m’dame Go – Nim.

    Et d’un air, tout bonnement sérieux, tu m’imposais le fait, que je devais garder tout cet incident, au secret. Je soupirais, blaser par ces paroles en fait. Comme si j’étais du genre a raconter mes ébats sexuels, ou mes exploits avec autrui. Bon d’accord, avec Taejin, surement, mais les autres, pas vraiment. Je n’avais jamais rien dit, mise a part une seule personne, que d’ailleurs, tout le monde connait, mais que personne pas même les professeurs, soupçonnerait que je suis … trop intime et également, trop proche de lui.

    - De toute façon, pourquoi aurais – je envie de gouter une deuxième fois, a la même personne ? Ce ne ferait que me blaser des bonnes choses, je préfère innover, et changer de partenaires… autant que possibles. C’est plus enivrant comme sensation, dirais – je plutôt !

    Et j’avais dit tout ca, le regard pétillant, et avec une certaine fierté. Pour ensuite, marcher jusqu'à mon banc, récupérer mon sac avant de venir a nouveau près de toi, par la suite. Puis, je te regardais… intriguée et finalement, avec un sourire amusée aux lèvres. Bien que je risquais de me faire gifler, cette fois – ci, je ne pouvais que déposer, une dernière fois mes lèvres sur les tiennes, avant de glisser ces dernières, a ton oreille.

    - J’y songerais toute la nuit, si je ne serais pas occuper avec quelqu’un d’autres, d’ici la. Sur ce, on se reverra peut – être en cours, Yong – In~Ssi.

    Disais – je avant de m’avancer lentement vers la porte de la salle, l’unique entrée/sortie, tout en trainant les pieds, en me mordillant un peu la lèvre et me recoiffant vaguement, et installant mon bonnet sur la tête.

    - Annyong, Madame Go – Nim !

    Avais – je, au moins pris le temps de lever la main, sans même me retourner pour lui faire juste au revoir… mais si elle voulait que je reste, libre a elle, de venir me rattraper… Car je ne suis pas du genre à trainer sur mes pas, ou a m’imposer chez les autres… Si TaeJin est aussi proche malgré ce qui nous sépare, en ce moment, c’est parce que jamais, il ne m’a lâché malgré le risque énorme de nous faire prendre a chaque instant. Parce qu’il sait facilement, qui je suis, finalement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 13 Jan - 20:25

La façon dont il me répondit par rapport à ma façon d'appeler notre échange une "erreur", me fit comprendre que nous n'avions pas le même état d'esprit, peut être mon âge, mes responsabilités, ou juste le souvenirs de mon renvoi de l'université de Pusan. Il n'avait pas vécu un renvoi pour des raisons plus ou moins similaires je pense.

- De toute façon, pourquoi aurais – je envie de gouter une deuxième fois, a la même personne ? Ce ne ferait que me blaser des bonnes choses, je préfère innover, et changer de partenaires… autant que possibles. C’est plus enivrant comme sensation, dirais – je plutôt !

Je lui souris un peu tristement. Je me demandais comment un jeune homme de son âge pouvait déjà avoir une vision aussi... Complexe des relations humaines. J'avais depuis longtemps expliqué la mienne, je savais pourquoi j'étais si peu encline à m'attacher à un homme, ou à un être en général. Je me demandais ce qui avait pu le rendre comme ça.

" - Bon nous sommes d'accord alors."

Je le regardais se diriger vers la sortie, je m'étais à nouveau assise sur le bureau, le sol était plutôt froid et je n'avais pas encore remis mes escarpins. La question que je m'étais posée quelques secondes avant, continuait de me trotter en tête, et ne sachant pas quand j'allais revoir le jeune homme, je préférai l'arrêter encore quelques minutes.

" - Chang Beom ah."

Oui après ce qui venait de se passer, je me disais que je pouvais bien mettre la politesse de côté.

" - Je me posais une question, de ta réputation j'ai entendu que tu ne t'attachais pas, jamais."

Il se retournait pour me regarder et je continuai sur ma lancée.

" - Je suis de ce genre là aussi, mais je connais mes raisons. Toi tu es encore si jeune, je me demandais quelles étaient tes raisons à toi. Pourquoi es tu ce monstre qui brise le coeur de mes pauvres étudiantes ?"

Je lui souris, pour lui assurer que ça n'était pas une accusation, bien loin de là, qui étais je pour le juger, moi qui accueillait les hommes dans mon lit mais jamais dans mon coeur. A part quelques rares fois... Et la dernière fois avait été plus que dévastatrice pour moi lorsque notre relation avait prit fin. Et en pensant tristement à Seul Ong, les mots sortirent tout seuls de ma bouche.

" - Il y a bien des fois où malgré toi tu t'attaches non ?"

Je lui faisais assez confiance pour qu'il ne se méprenne pas sur la raison de mes questions, je ne m'accrochais pas à sa jambe, j'étais juste irrémédiablement curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 13 Jan - 22:49

    Au moment, où je m’apprêtais à sortir, tu venais de m’appeler, je me retournais en faisant un « mmh ? » avec mes lèvres, avant de te regarder, toi qui avait un si triste sourire aux lèvres.

    – Oui ?

    Répondais – je, tout en déposant mon sac contre la porte, m’appuyant ainsi contre celles – ci, les mains dans les poches. Écoutant ainsi ce que tu avais à me dire.

    - Ne pas s’attacher ? Ho… Mes raisons… C’est simple… Je n’ai jamais eu de l’attention de la part de mes parents, j’estime que personne ne devrait en avoir, pour ma part. Si on a su me faire comme un fantôme, alors je briserais aussi le cœur de tous ceux qui croient me berner avec leurs amours à sens égal ou unique. Je suis ce que mes parents ont fais de moi, et pourtant, le seul qu’on blâme. C’est toujours le prince, mais pas le roi et la reine… Comme par hasard…

    Je baissais le regard, soupirant, blaser de parler de ceux qui m’ont renié, avant de te regarder au moment ou tu me demandais, si il y avait bien une fois, ou je m’étais attacher a quelqu’un. Ces mots avait céder ma façade mais je ‘en prononçais pas même un seul mot. Je ne trahirais pas le secret que je partage avec TaeJin. Et ce, jusqu'à qu’il choisit ce qu’on fera ensuite.

    - Est – ce si mal de ne plus vouloir aimer, ne plus vouloir souffrir. J’ai longtemps cherché à un amour unique… à chercher leurs regards. Je n’ai vu que des dos, entendus des silences puis des rires à me glacer le sang. Ils m’ont jeté à la porte, bien trop jeune. J’ai grandit trop vite. Je n’ai pas eu d’enfance. Et maintenant… je brise toute les autres, qu’importe qui ils sont. Je n’ai plus envie de revoir cette sensation, que bien heureusement, je l’ai oublié. Alors, au diable, les sentiments. Pour moi, ils sont mort, depuis déjà longtemps.

    Tout serait déjà plus simple, si tout avait été écrit par mes mains. Diriger selon mes pensées. Dans mon monde, tout est parfait, et dans le leurs, tous n’est que déceptions, trahisons, pleures et douleurs. Tu parle d’une utopie. Vive les cœurs brisée, a cause des autres. Vive les histoires d’amours rater, comme les contes de fées qui se sont toujours et aussi mal terminées. Je pourrais même offrir un oscar a mes parents, pour m’avoir autant pourri la vie, comme ils l’avais déjà fait depuis que je suis indiscutablement gamin.

    - Et vous, vous vous êtes déjà attacher a quelqu’un ? A en juger par votre visage, on dirait que cette personne, elle vous manque horriblement. Vous vous damneriez pour lui, je parierais même que vous seriez prêtes a tout pour le rejoindre, mais quelque chose, vous en empêche, pas vrai ?

    Demandais – je doucement, me rapprochant finalement. J’avais tout de même un cœur, dans celui qui était supposer d’être de pierre, et je pouvais tout de même te réconforter, bien que ca n’avais pas l’air d’aller super fort, pour toi, en ce moment.

    - Si tu as besoin de quoi que ce soit, Yong – In. Tu m’appelle. Et qu’importe les quand – diras – t – on si une prof appelle un élève. Je m’arrangerais pour nous trouver une excuse, pour ca, au moins je suis plus douer que de me faire coller… en m’envoyant en l’air avec mes camarades de classe… Enfin bref… N’hésite pas, et inutile de dire non, je l’exige même, et tant pis si j’ai pas le droit de dire ca a une prof… la, je parle en dehors du contexte … mais je te parle en tant qu’être humain… okay.


    Rajoutais – je en me trouvant même des excuses approfondies, qui justifiait le fait, que malgré tout, cette prof avait bien le droit aussi, a trouver du réconfort, mais d’une manière différent, cette fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyJeu 14 Jan - 1:09

- Ne pas s’attacher ? Ho… Mes raisons… C’est simple… Je n’ai jamais eu de l’attention de la part de mes parents, j’estime que personne ne devrait en avoir, pour ma part. Si on a su me faire comme un fantôme, alors je briserais aussi le cœur de tous ceux qui croient me berner avec leurs amours à sens égal ou unique. Je suis ce que mes parents ont fais de moi, et pourtant, le seul qu’on blâme. C’est toujours le prince, mais pas le roi et la reine… Comme par hasard…

Je l'écoutais en silence, attristée à l'idée que lui aussi avait été abandonné par les premières personnes qu'un être humain est amené à aimer, à savoir ses parents. Dans une famille normale, dans une vie normale, ce sont les gens supposés être à nos côtés dans toutes les circonstances. Mais lorsqu'ils nous abandonnaient les conséquences étaient si lourdes, ça crée des monstres émotionnels, comme Chang Beom et moi.

- Est – ce si mal de ne plus vouloir aimer, ne plus vouloir souffrir. J’ai longtemps cherché à un amour unique… à chercher leurs regards. Je n’ai vu que des dos, entendus des silences puis des rires à me glacer le sang. Ils m’ont jeté à la porte, bien trop jeune. J’ai grandit trop vite. Je n’ai pas eu d’enfance. Et maintenant… je brise toute les autres, qu’importe qui ils sont. Je n’ai plus envie de revoir cette sensation, que bien heureusement, je l’ai oublié. Alors, au diable, les sentiments. Pour moi, ils sont mort, depuis déjà longtemps.

Je hochai la tête, ne le jugeant pas, je n'en avais pas le droit, et je comprenais tellement ce qu'il avait pu ressentir sur certains points. Mais lui faisait ça par vengeance dans un sens, dans mon cas c'était plus par prévention, c'est là que nos profils se différenciaient.

- Et vous, vous vous êtes déjà attacher a quelqu’un ? A en juger par votre visage, on dirait que cette personne, elle vous manque horriblement. Vous vous damneriez pour lui, je parierais même que vous seriez prêtes a tout pour le rejoindre, mais quelque chose, vous en empêche, pas vrai ?

Me gifler aurait fait sans doute moins mal que ces mots là. Pourtant dans l'histoire c'était moi qui était partie, c'était moi qui n'avait pas dit au revoir, qui avait tout quitté parce qu'on l'exigeait d'elle, sans même se battre pour lui. Depuis je me jurais que je ne tenais plus à lui, dans un sens c'était vrai, dans l'autre ça ne l'était pas. Il y avait en moi la Yong In d'aujourd'hui parfaitement équilibré dans sa vie pourtant tumultueuse, et il y avait cette Yong In encore amoureuse de Seul Ong. Celle là revenait à la surface parfois, cherchant la tendresse et l'amour de son autre, mais il n'était pas là. Bref Chang Beom me mettait face à une vérité plus ou moins avérée, qui me ramenait quelques années en arrière.

" - Parfois oui, cette personne me manque, je ne peux pas le rejoindre, je n'en ai pas le droit, pas après ce que j'ai fait, et pas après ce que j'ai imposé dans sa vie. Et ce sont ces sentiments, ces sensations qui me prouvent que j'ai raison en ne voulant pas m'attacher, au final ça n'est que déception et souffrance."

la meilleur façon de ne pas souffrir d'un abandon c'est de ne pas aimer pas vrai ? Ainsi on ne se fait pas abandonner. Seulement on a beau se le dire parfois certains passent cette barrière.

Je lui souris en l'entendant m'inviter à me confier à lui. C'était marrant cette assurance qui émanait de lui, cette certitude de savoir où aller, de faire ce qu'il fallait. Il avait du caractère pour son âge, je ne pouvais que le reconnaître.

" - C'est gentil de ta part. Mais tu sais mon passé est ce qu'il est en parler n'arrangera rien pas vrai ? Mais je retiens ton "invitation" et n'hésiterais pas à faire appel à toi si besoin est."

Je lui souris me voulant rassurante. Les sensations que j'avais eu à son égard avaient disparues, et ne laissaient place qu'à une certaine sympathie, voir tendresse à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptySam 16 Jan - 21:07

    Ne pas s’attacher? Ho… Mes raisons… C’est simple… Je n’ai jamais eu de l’attention de la part de mes parents, j’estime que personne ne devrait en avoir, pour ma part. Si on a su me faire comme un fantôme, alors je briserais aussi le cœur de tous ceux qui croient me berner avec leurs amours à sens égal ou unique. Je suis ce que mes parents ont fais de moi, et pourtant, le seul qu’on blâme. C’est toujours le prince, mais pas le roi et la reine… Comme par hasard…Mon cœur avait du mal à battre correctement, si ce n’est que Yong In en était un peu la cause. Elle me remuait les tripes, a sa manière. En fouillant dans mon passé, tu ravivais de monstrueux souvenirs que j’aurais préférer oublier. Je soupirais honteusement, et nerveusement. Tu venais de toucher un point sensible, et de plus, et de rendre stresser. Par la suite, ne te comprenant que trop bien, je décidais de te prendre dans mes bras, te serrant doucement, déposant simplement mes lèvres contre ta joue. Et te recoiffer légèrement, pour te donner l’air encore plus sublime au passage.

    - Hm. Merci de me faire confiance… sans même avoir peur que je n’en fasse pas autant. Mais c’est sympa quand même.

    Finalement, je prenais place a tes coter, assis sur le bureau. Les jambes u peu écarter… bah quoi ? Je suis un mec, je ne vais pas compresser ma partie intime, comme font toutes les filles… Je préfère être à l’aise… si c’est le cas de le dire.


[Je sais, c'est nul. ToT Je te promets que je ferais mieux la prochaine fois. Pardonne - moi ToT j'ai de sérieux problèmes d'inspirations, apparemment, puisque je sais pas écrire d'avantage e_e...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyDim 17 Jan - 1:45

- Hm. Merci de me faire confiance… sans même avoir peur que je n’en fasse pas autant. Mais c’est sympa quand même.

La façon dont il parlait me mettait en confiance, et je sentais dans sa façon de me regarder, dans sa façon de me parler qu'au fond... Lui et moi on se comprenait. Comme si nous étions branchés sur la même longueur d'ondes, que nos émotions étaient plus ou moins semblables. Quand il avait parlé je n'avais pas eu l'idée la moindre seconde de le juger, je le comprenais.

Lorsqu'il me prit dans ses bras après avoir parlé de "cette fameuse personne", je me laissais allée, posant ma tête sur son épaule. Je n'aurais pas du, ça n'était pas bien. Mais je n'avais jamais parlé de Seul Ong à quelqu'un, ou si sans doute à Sung Hoo, mais j'avais juste parlé d'une rupture douloureuse... Rien de plus.

Il s'assit à côté de moi, il y eut un petit silence, je ne savais pas trop quoi dire, nous étions dans une bulle de confidence, d'accord entre nos âmes plus ou moins. Comme si du coup on se connaissait plus que ce qui n'était réellement, après tout ça n'était qu'un étudiant, un inconnu, mais mon coeur me disait que je pouvais le croire, et mon coeur se trompait rarement. Il y avait du coup, comme une sorte de complicité entre nous, un petit quelque chose bien qu'à nous, pas par ce que nous avions fait, mais par ce qui se déroulait à l'instant.

Cette ambiance fini par me pousser à faire quelque chose que je n'aurais jamais cru, enfin jamais imaginé faire au sein de l'université, et encore moins à un élève que je connaissais à peine, et avec lequel je venais de coucher. Mais je n'avais pas peur, comme si un lien invisible me liait à Chang Beom, me poussant à la confiance, et j'espérais qu'elle n'était pas vaine et aveugle.

Je collai un peu plus mon épaule à la sienne, jouant avec le bas de ma jupe, alors que les mots sortirent de ma bouche avec une telle facilitée, comme si j'avais attendu qu'on me libère de ces mots depuis longtemps.

" - Cette personne... C'était un étudiant. Un étudiant de l'université de Pusan où j'étais professeur là bas. Il était en deuxième année, il était doué. J'étais sa prof d'histoire des mouvements littéraire. Au début ça n'était qu'un élève, même si nous étions plutôt complice car il était brillant et qu'à la fin des cours il restait souvent pour parler avec moi d'une ou deux choses. Parfois je tombais sur lui en ville, et nous buvions un café ou quoi, on était plus amis qu'autre chose. Seulement il était terriblement charmant."

En souriant je donnais un petit coup de coude à Chang Beom.

" - Même toi au final tu en serais arrivé à la vouloir. Après des semaines d'amitié, nous étions amis, mais ça ne me satisfaisait pas, lui non plus puisque la première fois que je l'ai embrassé il a répondu avec mon baiser avec une telle passion... On m'a rarement embrassé comme ça, un simple baiser et j'avais mes jambes qui faiblissaient. J'étais amoureuse. Amoureuse de mon élève, et il l'était de moi."

Ma voix était devenue un peu plus faible au fil de mes souvenirs, ils me laissaient rêveuse, et avide de retrouver ce jeune homme dont je parlais en ce moment même, et qui devait continuer de vivre sans vague à Pusan.

" - Je suis restée avec lui pendant plus d'un an. Personne ne devait le savoir, pas même ses amis, c'était dangereux, pour son cursus scolaire et moi pour mon emploi. On se voyait en dehors de l'université, en faisant attention que personne ne nous voit, au détour d'un couloir désert à l'université juste pour une étreinte ou un baiser, dans un placard plutôt vide pour faire l'amour rapidement parce que ça faisait trop longtemps que je ne l'avais pas senti contre moi ou inversement. C'était plus d'un an de bonheur même si nous devions nous cacher."

Ma voix se fit peut être plus douloureuse alors que j'atteignais la fin de mon histoire, fin qui était loin d'être une happy end.

" - Un jour je devais corriger des copies, j'étais restée dans ma salle de cours, et lui avait décidé de m'attendre dans cette même salle, je corrigeais et lui révisait pour un examen, nous ne faisions rien. Quand j'ai eu fini, il m'a récompensé d'un baiser, un simple baiser. Et un des directeurs de section est entré dans la classe à ce moment là, il m'a trouvé les bras noués autour de son cou, ma bouche contre la sienne... Immédiatement les sections ont été prise. J'ai été renvoyé le lendemain, et il a été expulsé de l'université. J'ai appris qu'il avait quand même eu le temps de valider sa troisième année."

Un souffle un peu tremblant, j'avais bientôt fini.

" - Le jour même de mon renvoi et de son expulsion je l'ai quitté. Sans le prévenir, sans le revoir, sans lui demander pardon, sans m'expliquer. J'ai pris mes affaires et je suis remontée sur la capitale immédiatement. Il a du me haïr, j'avais gâché ses études et je lui avais brisé le coeur. Enfin je n'étais pas mieux, j'avais le coeur brisé également. Mais je n'avais que lui... Et à cause de moi ses études étaient gâchées alors qu'il était si brillant. Je n'avais que lui, ni père, ni père, juste lui et j'avais tellement peur qu'il m'en veuille, qu'il m'abandonne que j'ai été la première à partir. Abandonner fait moins mal que l'être. Seulement je l'aimais vraiment, alors ça a été douloureux, plus que ce qui est supportable..."

J'avais les larmes aux yeux, j'avais réellement fait le deuil de cette relation, enfin c'est ce qui était supposé être, mais la revivre en quelques mots comme ça me faisait dire que peut être je n'étais pas si remise, pourtant le temps avait passé, mais je ne l'avais pas complètement oublié...

" - Il s'appelait Seul Ong. Et depuis je ne l'ai jamais revu, ni même entendu sa voix."

Je tournais mon visage chargé d'émotions vers Chang Beom.

" - Tu sais tout maintenant. Du moins une grosse partie. Comme quoi les monstres émotionnels comme toi et moi peuvent parfois se faire avoir par la vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyDim 17 Jan - 16:38

    C’était rare les personnes qui savaient me toucher en pleins cœurs et surtout, agir comme le faisait Yong In. Même si c’était une prof, et qu’elle n’était qu’âgée de quelques peu d’années, de plus, que moi. Tu avais ce petit truc, qui fait que je pouvais te faire confiance, parce qu’au fond, on n’est pas si différent… tout les deux, pas vrai ? Quand tu laissais ta tête venir sur mon épaule, je déposais ma main qui était de ton coter, sur ta taille, passant mon bras derrière ton dos. Je voulais juste, pour la première fois, te réconforter. Me soucier de toi, ainsi que TaeJin. C’était tellement différent. Tu étais comme la petite sœur que j’aurais du avoir. J’avais cette impression d’être surtout, le grand frère pour toi. Toujours près à t’écouter, à te consoler, et te réconforter. A vrai dire, ca me fait même chaud au cœur, et cette sensation qui me rendent nerveux. Qui me stresse, et qui pour l’instant, je trouvais ca, désagréable… Puis, tu m’avoue enfin ton problème. Une histoire d’amour mal terminer par la faute des autres. Et des lois. Oui, je ne peux que connaitre ca. Mes parents m’ont interdit d’aimer TaeJin. J’ai du le haïr pendant longtemps, haïr tout le monde… et ce n’est qu’aujourd’hui que je joue encore avec le feu, en essayant de me faire pardonner, du mieux que je pouvais. Je ne suis qu’un briseur de cœur, brisé ? Je tournais le visage vers toi avant de t’embrasser a nouveau sur le front et te berçant doucement, respirant au même rythme que ton souffle qui battaient a l’entrée de mes lèvres.

    - Je suis pleinement conscient qu’en aucun cas, depuis to départ après avoir quitté malgré toi, Seul Ong. Que tu te sentes complètement déchirer, meurtri et que même si tu crois avoir parvenue a l’oublier, ca ne fait que t’enfermer encore plus dans une spirale merdique qui nous pourrit la vie, depuis l’instant ou l’on as quitter notre pilier de secours, notre point de repères.

    Te disais – je doucement avant de venir déposer mes lèvres contre ton cou, posant ainsi mes mains sur ta taille, à la naissance de tes hanches. Juste pour me rassurer moi – même. J’ai ce besoin d’être tactile, et encore plus, quand je me sens à découvert…

    - Tu sais… Finalement, même si on est différents sur la plus part des points de vues, on se ressemble. Je vais te surprendre si je te dis que j’ai l’impression d’aimer quelqu’un… du moins, de l’aimer encore. Je te surprendrais d’avantage, en te disant que j’agis en plus, comme un salopard, en profitant d faite que je jongle avec toutes les filles… et pas seulement elles. Même si je ne suis pas près de l’accepter pour le moment, je crois avoir des attirances pour les garçons, et surtout un, en particulier…

    Je pinçais mes lèvres avant de baisser le regard et te serrer un peu plus fort contre moi, te murmurant à l’oreille, d’une voix sanglotant… pour la première fois.

    - Desoler d’être un con… Qui n’est même pas fichu de respecter et d’écouter son propre cœur… et qui préfère s’abandonner a ses envies bestiales, que… réconforter mon cœur qui ne fait que crier son prénom, et qui essayer de soulager sa peine….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyLun 18 Jan - 0:15

Chang Beom était empli d'actions toutes tendres à mon égard, pas comme le serait un amant, plutôt comme le serait une sorte de grand frère, bien que je ne puisse pas en juger n'en n'ayant jamais eu. C'était comme s'il comprenait ma peine vis à vis de ce que je venais de lui raconter, comme si lui aussi la partageait plus ou moins.

- Je suis pleinement conscient qu’en aucun cas, depuis to départ après avoir quitté malgré toi, Seul Ong. Que tu te sentes complètement déchirer, meurtri et que même si tu crois avoir parvenue a l’oublier, ca ne fait que t’enfermer encore plus dans une spirale merdique qui nous pourrit la vie, depuis l’instant ou l’on as quitter notre pilier de secours, notre point de repères.

Ces propos ne firent que confirmer ce que je pensais, il parlait de "notre pilier", "notre point de repère", lui aussi connaissait donc cette peine que de laisser derrière soit la personne que notre cœur réclamait.

- Tu sais… Finalement, même si on est différents sur la plus part des points de vues, on se ressemble. Je vais te surprendre si je te dis que j’ai l’impression d’aimer quelqu’un… du moins, de l’aimer encore. Je te surprendrais d’avantage, en te disant que j’agis en plus, comme un salopard, en profitant d faite que je jongle avec toutes les filles… et pas seulement elles. Même si je ne suis pas près de l’accepter pour le moment, je crois avoir des attirances pour les garçons, et surtout un, en particulier…

Je l'écoutais attentivement, posant ma main sur la sienne en y faisant une petite pression, je comprenais que ce qu'il disait ne devait pas avoir été dit souvent, c'est peut être pour ça que c'était si dure pour lui de tout me dire.

- Desoler d’être un con… Qui n’est même pas fichu de respecter et d’écouter son propre cœur… et qui préfère s’abandonner a ses envies bestiales, que… réconforter mon cœur qui ne fait que crier son prénom, et qui essayer de soulager sa peine….

Ce qu'il dit me fit mal au cœur, nous étions si semblables sur ce point là. A ne pas écouter nos cœur qui nous réclamaient seulement une personne et rien d'autre, mais nous leur refusions. Je lui embrassai la temps pour le rassurer.

" - Tu n'es pas con, tu as peur. On a tous peur. Car posséder celui qu'on aime, engendre le risque de le perdre. Et cette perte est une des choses les plus effrayantes que je connaisse. Si tu refuses d'aller vers ce garçon c'est parce que tu as peur de toutes les difficultés que ça engendrera. C'est un homme, vous devrez affronter les autres, et ce risque de le voir te quitter un jour, ou de devoir le quitter..."

Je soupirais, je parlais à Chang Beom mais mes propres paroles résonnaient à mes propres oreilles.

" - L'amour c'est flippant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyVen 22 Jan - 16:49

    Je regardais le tableau noir, face a moi, avant de soupire, fermant les paupières. Tu venais de me toucher droit au but, au plus profond de moi, la ou personne à part TaeJin arrive à m’atteindre. Ça me perturbe, et ca me rends ce que j’essaye de feindre, de cacher… aux yeux des autres…

    - Je n‘ai pas envie de le perdre, c’est pour ca que je ne m’engage pas, je profite toujours jusqu'à la dernière minute, jusqu’au jour ou il m’en demandera plus… ou il ne voudra plus de moi. Je suis peut – être pas un con, mais je suis pire que ca. Qu’un stupide profiteur et briseur de cœur. Quoi que je fasse, je vais le perdre… j’m’en doute bien… Les contes de fées, n’ont jamais existé pour moi…

    Puis, je me tournais vers toi, avant de te reprendre dans mes bras. Me mordillant la lèvre, ainsi qu’ayant un regard à la fois triste et intensément malheureux… effrayer, entre autre…Je redéposais mes lèvres sur ton front, et par la suite, sur ta joue, et finalement, je nichais ma tête contre ton cou avant d’y craquer et pour la première fois, y pleurer…

    - L’amour, c’est pire que tout…


    Disais – je, tout en ayant des convulsions assez brutales, a cause de mes pleures. Je pleurais parce que j’étais comme un enfant, apeuré, effrayer, n’ayant peur … que de l’inconnu, cette chose qui m’effraye et qu’on ne m’a pas appris à gérer. Mes souvenirs d’enfances sont si préfabriqués. Je me souviens encore, quand je suis venu au monde, à l’hôpital. Mes parents n’ont presque pas fait attention a moi, ils ont juste eu la délicatesse de me déclarer et de me donner a la nourrice pour qu’ensuite, je grandis avec elle. Je me souviens aussi, ma première fois avec elle, j’avais 16 et elle 28. Ho non, c’était ni un viol, et ni un détournement de mineur, puisque j’étais consentant. Ensuite, TaeJin était mon premier amour et mon second sur la liste et ainsi de suite jusqu'à maintenant. Avoir peur, je n’avais jamais eu le temps de l’apprendre. J’ai été si longtemps considérer comme un prince. Le fils du roi et de la reine. Le fils d’une des familles les plus célèbres et riche de toute la Corée. Enfin, non, la plus riche … Mais je ne suis qu’un prince, après tout. Et je me dois de pas craquer, de tout oublier et de faire comme si ca m’atteignait pas. Je dois aussi éviter d’avoir des gosses avec mes « poupées », c’est pour ca que je me protège. Je n’ai pas envie de devenir père ou d’avoir à me sentir coupable, juste parce que j’ai céder a mes pulsions. Je l’avoue, je le fais parce que je suis… si faible, e faite. Même si j’ai un caractère spécial, qui laisse à croire que je suis presque parfait, je ne suis que de très loin, de l’être.

    - J’ai besoin de prendre l’air…

    Disais – je avant de me détacher, essuyant mes paupières, avant de me diriger vers mon sac.

    - Au fait. Dois – je t’appeler Yong In – Ssi ou … M’dame Go ? Maintenant… J’suis perturbé…Tu me rends nerveux, tu sais…

    Et je disais ca, avec un sourire aux lèvres, pour finalement rire et soupirer longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go Yong In

Go Yong In

Messages : 143
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] 2zi66hy
Liens Pratiques : Fiche | • Relations | • Topics

Age : 30 ans
Nationalité : Coréene
Formation : Professeur d'histoire de l'art et d'histoire de la littérature
Chambre : Appartement.
Sexualité : Bisexuel - On dit que je suis touche à tout
Situation : Craving. [& so sick of love songs.]

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue80/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (80/100)
Sujet ?! : A discuter

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptySam 23 Jan - 21:25

- Je n‘ai pas envie de le perdre, c’est pour ca que je ne m’engage pas, je profite toujours jusqu'à la dernière minute, jusqu’au jour ou il m’en demandera plus… ou il ne voudra plus de moi. Je suis peut – être pas un con, mais je suis pire que ca. Qu’un stupide profiteur et briseur de cœur. Quoi que je fasse, je vais le perdre… j’m’en doute bien… Les contes de fées, n’ont jamais existé pour moi…

Je l'écoutais tristement, comprenant ce qu'il me racontait, comprenant que cela lui couter d'avouer ce qu'il était en train de me dire, mais aussi se révélant... Je me sentais attendrie face à sa douleur que je connaissais, je le laissais aller à son besoin de tendresse contre moi, et je caressai ses cheveux alors qu'il plaçait son visage dans mon cou. Je le sentis pleurer, et j'étais choquée, lui que je n'avais pas imaginé comme ça, pas faible, pas perdu, j'étais réellement sous le choc de le voir dans cet état, me sentant privilégiée dans un sens.

" - Je ne veux pas te faire la morale, mais avoir peur des choses, et les éviter de cette façon n'empêcheront pas que s'il décide de t'abandonner un jour il le fera. Alors si un jour il venait à t'abandonner, autant l'aimer entièrement jusqu'à ce que ce triste jour arrive, s'il doit arriver, non ?"

J'avais peur moi aussi, et essayer de ne pas m'attacher aux gens, mais je savais que si cela arrivait, j'aimais cette personne éperdument que ça soit ami ou amant, car il ne faut jamais rien regretter.

Au final il se releva, il avait besoin de prendre l'air, je le comprends, nous étions dans cette salle depuis un bon moment, ça en devenait étouffant. Je descendis du bureau, enfilai mes chaussures tout en lui répondant.

" - Sortons de cette salle, les murs vont finir par nous écraser si ça continue !"

Je ramassai mon sac, quand j'entendis sa voix à nouveau.

- Au fait. Dois – je t’appeler Yong In – Ssi ou … M’dame Go ? Maintenant… J’suis perturbé…Tu me rends nerveux, tu sais…

Je le fusillai du regard, "madame", il veut mourir ? Bon si mon regard était noir, j'avais un sourire amusé aux lèvres qui cassait la menace de mes yeux.

" - Yong In Ssi, à moins que tu ne désires mourir ?"

Je marquai une pause avant de m'adoucir.

" - En dehors de la fac tu peux même te contenter de Yong In. Et il faudra que tu m'explique pourquoi je te rends nerveux !"

Je n'aurais pas cru mettre un jeune homme comme lui dans un certain état de nervosité. J'aurais aimé en savoir la raison, c'est bien pour ça que je la lui demandais d'ailleurs. Et je me dirigeais vers la porte de la salle, en passant ma main sur l'épaule de Chang Beom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lim Chang Beom

Lim Chang Beom

Messages : 648
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Thvracch
Liens Pratiques : Carte identité | • My Special Link's 8) | • My CyWorld 8D

Age : 22 ans
Nationalité : Korean.
Formation : Sports
Chambre : [HB House]... Tiens, j'ai une chambre moi XD?
Sexualité : Secret - J'aurais besoin d'un avocat :S
Situation : Briseur de coeur, au coeur brisee...

▪ ---- ▪
Taux de popularité:
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Left_bar_bleue95/100Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty_bar_bleue  (95/100)
Sujet ?! : It's OK

Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] EmptyMer 3 Fév - 11:34

    Tu m’écoutais, me comprenais et tout cela sans me juger. C’est ce que j’appréciais chez toi, il me semble, c’est aussi pour ca que je te laissais même petit à petit, gagner ma confiance que rares, sont les gens qui ont ce privilège avec moi. Non pas parce que je suis presque narcissique et égocentrique. Mais parce que j’ai véritablement un problème pour m’attacher et faire confiance aux autres. Je les sélectionne, si vous voulez, et je juge rapidement qui devrait y avoir droit ou pas. D’où le nombre inconsidérés, de cœurs briser par ma faute, dans cette établissement. Dans un sens, elles l’avaient toutes cherché, ce moment intime. Elles n’avaient pas à céder à mon charme. Ni consentement oui, a chaque sourire ou regard mielleux de ma part. Les cruches, quoi, mais laisse tomber. Seul Yong In pour l’instant, a réussit à s’attacher a moi, comme l’avait fait les HeartBreakers… et TaeJin. Sinon, le reste n’avait que frôler mes pieds, pour se voir rétamer complètement, sur le carrelage. Tu me caressais les cheveux lorsque je mis ma tête contre ton cou, et je pleurais malgré moi. Les apparences étaient tellement trompeuses. Moi, qui avait cet air de mec au cœur de pierre, cette allure de personnes qui n’écoutait que sa tête, ou peut – être autre chose aussi. Tout ca n’était que du faux, comparer a ce que je suis réellement. Juste un homme a l’esprit et le cœur plus sensible que personne ne l’aurait cru. Faible & Perdu, c’était le cas. J’étais juste … en train de déprimer par manque de confiance en moi. Qui l’aurait cru que Beomie était comme ca ? Pas même moi, pour être sincère.

    - Et ce jour, si il se produit. Je serais inconsolable. Je n’ai pas envie tout comme j’en crève d’envie de le savoir aussi. J’ai peur, Yong In… Tellement peur…

    Pendant que tu mettais tes chaussures à tes pieds, je me tournais vers toi, en souriant un peu. Avant de rire et de prendre mon sac, pour finalement, rire a ton regard noir. Ouuh, c’est qu’elle essayerait de me faire peur, la madame ? Mais qui sait qui s’est laisser dominer, quelques minutes plus tôt ? N’était – ce pas cette charmante personne aux courbes parfaites et aux regards d’anges, avec une voix terriblement attirantes ? Et pourtant, tu n’en souriais pas moins amuser, moi, j’en riais largement avant de m’approcher prés de toi, profitant au passage, pour poser ma tête contre ton cou, pendant que ma main n’effleurait que ta colonne verticale, du bout des doits, a travers tes vêtements.

    - Une délicieuse princesse ne devrait pas se salir les mains, ni parler de cette manière. Laisse – moi mourir de la manière dont je le souhaite. Et pour l’instant, il me semble que tu sais de quelle manière… je la préfère.

    Disais – je. Mourir de plaisir ? Oui, c’était bien cela que je pensais. Mourir d’amour, non pas pour la personne en question, mais les contacts de ma peau avec la leurs, de leurs chairs qui frissonnent, qui mettent mes sens en totale confusion. Qui me font perdre la tête avec leurs gémissements divins, leurs cris de plaisir, et sans doute quand elles hurlent mon prénom, quand elles atteignent leurs 7ieme ciel, leurs orgasmes, ou comme certaines personnes diraient, le nirvana lui – même. Puis, nous nous dirigions vers la porte, ayant comme soutiens, ta main sur mon épaule, alors que je porte mon sac a mon dos. Pour ensuite me recoiffer légèrement, et vérifier que j’avais bien replacé mes vêtements pour ensuite, sortir a l’extérieur de la salle de retenue.


    [Fin du topic 8D !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty
MessageSujet: Re: Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]   Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien que quelques heures. [Lim Chang Beom] [NC -15]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)
» Carl Neill a raté sa sélection de quelques heures
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yonsei University :: ♠ Yonsei - 연세대 ♠ :: ›› NORTH PART :: Salle de retenue-
Sauter vers: